Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

L'histoire de la salle

La SAGA de la salle de la Jeunesse Sportive Soignies

 

Les prémices de l’histoire de la salle de la J.S.commencent fin des années 1960 ; alors que les 2 équipes seniors hommes de la Jeunesse Sportive Soignies (il n’y avait pas encore d’équipes de jeunes) jouaient entraînements et matchs à l’extérieur sur la partie asphaltée de la place Van Zeeland, lorsque le bruit courut que les Autorités Communales de Soignies avaient prévu un budget pour permettre aux joueurs de la J.S. Soignies de pratiquer leur sport à l’intérieur, à l’abri des intempéries à l’intérieur d’une structure gonflable. Ce projet, attendu par tous les membres de la J.S. Soignies,  n’alla pas plus loin que les bonnes intentions, ce qui obligea les dirigeants du club de basket, devant l’évolution du sport (la majorité des clubs environnants disposaient ou allaient disposer sous peu d’installations couvertes, souvent communales) et l’attrait qu’il avait auprès des jeunes sportifs, de trouver des solutions en louant d’abord la salle de sports du Collège Saint Vincent à Soignies et ensuite la structure gonflable du Home Reine Fabiola à Neufvilles. Devant les coûts de location qui augmentaient proportionnellement au nombre d‘équipes de jeunes alignées par le club et qui atteignaient des niveaux insupportables pour les maigres finances de la J.S. Soignies, le Comité prit une décision importante et décida d’épargner et de se constituer un capital afin de tenter de se doter d’installations couvertes  et ce fut le début d’une aventure exaltante et difficile dans laquelle les finances étaient toujours le souci principal, parfois au détriment du sport. La décision fut ensuite prise d’acheter une « bulle » d’occasion au Pignolet, un club de tennis de Braine le Comte qui cessait ses activités.

La structure gonflable achetée (ce qui engloutit toutes les finances du club et nécessita un prêt de 500.000 francs belges de l’époque), le club se mit à la recherche d’un terrain pour l’y installer ; la solution fut trouvée en collaboration avec l’Administration Communale, et le terrain (où se trouve la salle actuelle) fut prêté par la Ville de Soignies moyennant un bail emphytéotique d’une durée de 50 ans. Le terrain était en fait un verger contenant une cinquantaine d’arbres  avoisinant un groupe de maisons qui seront abattues par la suite et qui était éloigné des voiries alimentées en électricité, gaz, eau courante,  évacuation des eaux usées, etc … A l’époque, son seul moyen d’accès était un sentier en terre longeant les voies désaffectées du chemin de fer.

La préparation de l’installation de la « bulle » commença par l’arrachage et l’évacuation des arbres (travaux réalisés par les membres bénévoles du club), ensuite par la préparation de la surface (la dénivellation avoisinant les 80 centimètres sur la longueur de la bulle, il a fallu creuser dans la partie haute pour obtenir une surface plane), et ensuite par la préparation et la mise d’une dalle en béton (des tonnes de gravier de différentes tailles furent entassées avant de « verser » le sable et le béton et en  lisser la surface.

L’installation de la « bulle » fut précédée par le travail d’un géomètre qui détermina les points d’ancrage de la bulle, et par la création d’une construction destinée à recevoir la soufflerie/chauffage de la bulle. Simultanément, les bénévoles réalisaient la connexion du local Soufflerie au réseau électrique ainsi qu’aux connexions au réseau d’eau courantes et au réseau d’eaux usées (à plus de 100 mètres de la bulle !!) Ce fut alors un grand moment pour tous les membres et bénévoles de la J.S. Soignies lorsque la bulle fut gonflée pour la première fois !! Mais, …… le travail était loin d’être fini car il fallait encore trouver et installer le matériel sportif (panneaux de basket) afin que les joueurs puissent s’entraîner et surtout réaliser ...

La construction du bâtiment pour abriter les vestiaires, sanitaires et divers locaux techniques; ce fut encore une période mémorable marquée par une solidarité de tous les instants, surtout en relevant le fait que le club comportait dans ses rangs très peu de professionnels pour diriger les opérations, mais si la connaissance manquait, le courage et le dévouement étaient toujours présents !! Pour installer la dalle sur laquelle le bâtiment allait reposer, les membres et bénévoles étaient plus de 30, répartis dans les différentes tâches telles que traçage de la surface à bâtir, terrassement des fondations, transport des matériaux  et du matériel, construction, etc…  Tous les bénévoles se souviennent avec émotion et plaisir de ce mois de juillet consacré de 6 heures le matin jusqu’à 19 heures (jours de semaine, samedis et dimanches compris) entièrement à la construction. Mais, un mois après, le bâtiment était construit !! Les bénévoles pouvaient donc se consacrer au carrelage des sols, à la peinture des murs,  ainsi qu’au placement de l’électricité, de l’éclairage et au placement des sanitaires et des douches, ce qui fut fait durant le mois d’août en espérant toujours être prêt pour le début du championnat de basket !

L’aménagement de la « bulle » fut relativement vite réalisé après la recherche,  l’acquisition et le placement des panneaux de basket (obtenu en prêt chez un particulier) ; On pouvait donc passer à l’étape de ……

L’utilisation de la « Bulle », et cela provoqua quelques constatations négatives telles que le coût de fonctionnement de la soufflerie qui fonctionnait jour et nuit, l’entrée par le sas de la bulle était redoutée par beaucoup de personnes suite à la différence de pression, l’éloignement de l’entrée de la bulle et des vestiaires (plus ou moins 30 mètres), d’où le passage à l’extérieur, constituait un sérieux problème en cas de mauvais temps, la température toujours basse à l’intérieur de la bulle (difficile à chauffer vu le volume d’air contenu !),  le risque en cas de vents violents qui faisaient bouger la toile de la bulle et allait jusqu’à faire fuir spectateurs et même joueurs à la moindre rafale, la crainte d’actions de vandalisme  étant donné la situation isolée  et peu protégée de la bulle et des installations, etc… L’aménagement d’un chemin d’accès (en gravier d’abord) et d’un parking pour voitures s’avéra rapidement indispensable pour permettre aux visiteurs et membres d’accéder aux installations et fut réalisé rapidement en fonction des moyens financiers du club. Après avoir réalisé ces travaux, la J.S. Soignies pensait pouvoir « souffler » quelques temps  et se consacrer à son activité principale, à savoir le basket ball et à organiser divers évènements pour trouver les moyens financiers afin de respecter ses engagements (remboursement du prêt) et réalimenter ses finances (tournois de Mini Foot, Dîners, Week End aux Moules, etc…), mais, une fois de plus, la malchance n’épargna pas la J.S. Soignies qui vit la « bulle » détruite lors d’une tempête en janvier 1987, alors que le dernier remboursement du prêt avait été effectué en décembre 1986 !! Que fallait il faire ?? Le problème était simple : arrêter la pratique du basket à Soignies et dissoudre le club, retourner jouer sur un terrain extérieur (mais à quel endroit ?), louer une nouvelle fois ou reconstruire en dur ?? Après mûres réflexions, le Comité de la J.S. Soignies, fidèle à ses principes et voulant sauvegarder la pratique du basket ball à Soignies en poursuivant sa politique de formation de jeunes, décida d’opter pour la solution de reconstruire en dur et se remit au travail. Le recours à l’aide des Autorités Communales de l’époque ne fut pas demandé car la mauvaise expérience des années 60 était encore dans toutes les mémoires.  

La construction de la salle : Après avoir contacté différentes firmes et élaboré un projet de salle « basique » adossée au bâtiment Vestiaires/Sanitaires, le Comité de la J.S. rentra une demande de subside à la Région Wallonne et, après réception de l’accord, les travaux (re)commencèrent. Les Membres et bénévoles se remirent au travail et construisirent une extension de la Buvette. Quelques temps après, la firme chargée de construire la salle (4 murs et un toit)  avait fini la construction et l’extension de la dalle de sol était faite. On pouvait à nouveau réaménager la salle en installant des panneaux de basket (suspendus cette fois car les anciens panneaux utilisés dans la bulle avaient fait leur temps), tracer le terrain, etc…Les Membres installèrent une isolation basique (toujours les moyens financiers !!) de la toiture de façon à permettre une utilisation plus ou moins correcte de la salle. Et, ….  Fin novembre 1987, on jouait au basket dans la salle de la J.S. Soignies !!

L’utilisation de la salle :   Si l’utilisation de la salle était rendue possible dès décembre 1987, tous les problèmes n’étaient pas résolus pour autant car il fut rapidement constaté que des problèmes de condensation apparaissaient fréquemment et que,  malgré l’installation d’une puissante chaudière, la température dans la salle restait nettement insuffisante et il fallait souvent ajouter un ou plusieurs canons à chaleur dès l’automne venu, et ce jusqu’à l’hiver largement dépassé Le Comité de la J.S. décida alors d’installer un parquet sur la dalle en surface du terrain de basket, ce qui résolut le problème de condensation, parquet qui fut agrandi par la suite lors de l’arrivée massive de très jeunes joueurs pour qui le club avait tracé 2 nouveaux terrains transversaux et placé de nouveaux panneaux supplémentaires. La malchance frappa une nouvelle fois la J.S. Soignies car en juillet 2008 un incendie détruisit le bâtiment Vestiaires/Sanitaires jouxtant la salle qui, par chance, ne fut que très légèrement touchée. Les activités sportives de la J.S. pouvaient se poursuivre tant bien que mal puisque le Comité, toujours obligé de travailler sans aides,  avait loué deux containers de remplacement, l’un comme Vestiaires et l’autre comme Sanitaires. Heureusement, la J.S. avait bien assuré ses installations, ce qui permit de reconstruire le bâtiment Vestiaires/Sanitaires/Buvette très rapidement, et même en l’améliorant ; et temporairement, une mini buvette avait été installée dans un coin de la salle jusqu’à ce que le bâtiment Vestiaires/Sanitaires soit complètement terminé et la buvette réaménagée. Toutefois, le temps faisant son œuvre, on constata peu à peu le vieillissement inéluctable de la salle ; le toit, en plaques ondulées d’éternit, commençait à se fissurer par endroits, ce qui occasionna la remise de certains matchs tandis que le froid ambiant dans la salle dégradait peu à peu  les installations et faisait fuir les spectateurs, ce qui incita le Comité à mettre sur pied un …………..

Projet de rénovation de la salle Constatant que les Autorités Communales avaient décidé d’apporter leur aide aux clubs sportifs de l’entité sonégienne (football, rugby, tennis d’abord), le Comité de la J.S. Soignies entama début 2011 des démarches auprès de ces Autorités afin que le club de basket soit aidé dans son projet de rénovation de sa salle (remplacement de la toiture et isolation de la salle). Ce projet, entamé en mars 2011, a vu une première réalisation en janvier 2012, à savoir la réalisation d’un audit énergétique, première étape indispensable pour déterminer les solutions correctes  à mettre en place. Le Comité de la J.S. poursuit ses contacts avec les Autorités Communales de Soignies  encore actuellement  en janvier 2012, et la réflexion continue au sein de la J.S.  concernant les objectifs à atteindre. Différentes idées sont exprimées et notamment : -         les travaux les plus urgents sont le remplacement de la toiture et l’isolation de la salle  ainsi que la mise en place d’un chauffage plus performant en suivant les recommandations du rapport de l’audit énergétique ;

Objectifs poursuivis par la J.S. Soignies : Depuis sa création en 1948 , la J.S. Soignies a toujours tenté de résoudre seule ses problèmes mais ce qui était possible il y a 30 ou 50 ans est devenu très difficile voire quasi impossible maintenant compte tenu d’abord de la disparition progressive de bénévoles, et ensuite    de l’évolution du basket ball et des exigences de la Fédération de basket ball  en matière d’installations sportives. Les clubs de basket ball doivent donc tenter de travailler de plus en plus souvent avec les Autorités Communales en ce qui concerne la logistique des salles de sports notamment ; la J.S. Soignies souhaite donc s’inscrire  dans ce contexte et créer un partenariat avec la Ville de Soignies à l’exemple de ce que la Ville de Soignies fait déjà à la salle Dupond en accueillant une pléiade  de  clubs sportifs sonégiens qui occupent déjà la quasi-totalité des heures disponibles.   Lors de premiers contacts informels, il a été évoqué la possibilité de laisser occuper la salle de la J.S. par les élèves des écoles de la Ville pour les cours de gymnastique pendant les heures normales de cours, c'est-à-dire pendant les heures que les équipes de la J.S. Soignies n’occupent pas la salle. Ce projet doit être examiné par les deux parties, tant du côté des Autorités Communales que du Comité de la Jeunesse Sportive Soignies.

 

Aucun événement